A Nu

Présentation

AVANT PROPOS du Metteur en scène et Adaptateur.


Lorsque j'ai vu le film de Sydney LUMET "STRIP SEARCH", outre la sensibilité du sujet, j'ai immédiatement été frappé par le potentiel théâtral qui pouvait s'en dégager : Un huis clos, un double interrogatoire mené en parallèle avec les mêmes dialogues, mais avec des méthodes différentes.

Pouvoir placer directement le spectateur dans l'intimité de ces cellules secrètes dont on commence depuis peu à connaître l'existence et surtout les conditions de détentions m’est apparu extrêmement intéressant tant au regard de l’émotion que cela suscite, que par l’actualité du sujet.

À la force du propos, s’ajoute l’originalité du traitement : Donner simultanément deux expositions différentes d’un même texte et offrir ainsi aux
comédiens la possibilité d’exprimer toutes les finesses et la diversité de leurs interprétations. Il sera, j’en suis persuadé, extrêmement jubilatoire pour le public de vivre ces petits décalages qui éclairent différemment le texte.

À NU est un spectacle qui questionne, bouleverse et porte un regard tranchant sur notre époque.

La toute puissante Amérique dans sa quête de la domination absolue a créé des machines de guerre qui se sont retournées contre elle. Toucher l'impérialisme au cœur de ses tours de Babel a non seulement fragilisé le géant, mais l'a rendu paranoïaque et parfois dangereux dans
sa traque du terrorisme. Au lendemain des attentats du 11 Septembre, Le gouvernement Bush, loin de chercher à comprendre le "pourquoi " d'une attaque aussi odieuse, qui a coûté la vie à des milliers d'innocents, a intensifié le "comment" lutter contre l'autre, l'ennemi, le mal, comment faire payer ceux qui ont aux yeux du monde ébranlé la fragilité du colosse ?

Les modes de détentions humiliants, cruels, inhumains ayant également été révélés au monde par le biais de films amateurs au sein des prisons de Guantanamo, il fallait manœuvrer autrement pour que les droits de l'homme soient respectés dans une logique de guerre. L'Amérique avec la complicité de nombreux pays a alors créé ces cellules secrètes dont l'existence apparaît aujourd'hui au grand jour. Nombreux sont ceux qui y ont été plongés par erreur sur suspicion ou dénonciation. Nombreux sont ceux qui ont été à ce jour torturés jusqu'à avouer des crimes qu'ils n'avaient peut-être pas commis. Que reste t'il d'une "démocratie" qui bafoue les droits de l'homme ? Jusqu'où doit-on aller pour obtenir les aveux d'une personne présumée coupable ?

Par-delà l'aspect historique et politique du sujet, cette pièce aborde d'autres thèmes d'actualité. L'interprétation et les erreurs judiciaires commises lors du procès d'Outreau et les témoignages des innocents incarcérés nous montrent qu'une faute de jugement et des méthodes d'interrogatoire basées sur le harcèlement psychologique et la menace physique peuvent aboutir à de "faux" aveux et entraîner des drames humains.

Combien d'humiliations physiques et morales seriez-vous prêt à supporter avant d'avouer un crime que vous n'avez pas commis ?

Ces méthodes d'interrogatoires "musclées" servent elles réellement la Vérité ?
Une démocratie peut-elle utiliser des méthodes qui vont à l’encontre des droits de l’homme qu’elle est censée défendre ?

Marc SAEZ

 

Distribution

ANGELA : MARIE LENOIR

Marie effectue des étude Théâtrales à la Faculté de Paris III – Censier et poursuit sa recherche sur l'interprétation en tant qu'élève du conservatoire National Superieur d'art Dramatique de Paris. Entre 1978 et 1982 elle est choriste du groupe HATZ (Album CBS). Elle participe à Plume de Star une comedie musicale Tv de Michel Rivelin

Marie a à son actif une belle carriere Théâtrale. On a pu la voir entre autres dans " Le Roi Soleil " au palais des sports, "Le nouveau testament" au Théâtre Marigny msc Robert Manuel, "Croque Monsieur" msc Alain Sachs, "La double inconstance" msc Dominique Ferie, elle retrouve Jean Meyer sur plusieurs pieces " Topaze", "Le Menteur", "Tovaritch", "Le Marchand de venise" mais aussi "c'est encore mieux l'apres midi" et "La president" msc Pierre Mondy, "La puce à l'oreille" et "le sexe faible" msc Jean-Claude Brialy, "Cyrano d'hier et d'aujourd'hui" de Jean Piat ou elle est Roxane, "Les dernieres Lunes" msc Stephane Hillel et bien d'autres encore...

Au Cinéma elle joue dans "Donnant donnant" d'Isabelle Mergault, "Contre enquête" de Franck Mancuso, "Corps à corps" d'andré Halimi, "Trop tard Balthazar" de Philippe Lopez Curval...

A la Télévision on a pu la voir dans une version anglaise du "Phantom of the opera" de Tony Richardson, dans "Seconde chance", "Fais danser la poussière" real Christian Faure, "La Crim" real Jean-Pierre Prevost et Laurent avec un role semi-récurent, "b.r.i.g.a.d" real marc Angelo, "Josephine ange gardien" "l'hopital", real Laurent Levy, "Navarro" real Patrick Jamin, "Casting" real Arthur Joffe, "la verité tue" real Jean Pierre Mocky, "Blague à part", "docteur Sylvestre" real Jean pierre Vergne, "Le gang des tractions" François Rossini, "Fleur Bleue" real Olivier Langlois, "Les clefs du paradis" real Laurent Jaoui, "David lansky" real Hervé Palud, "Ca c'est palace" real Jean Michel Ribes, "Paradis d'enfer", "papa mon amour" real Jacques Cortal, "Le prix de la verité" real Joel Santoni etc...

Marie est également metteuse en scène. On lui doit "Les Noces de Figaro" aux estivales de Puisaye et "Dames de Coeur" qu'elle met en scène et interprête avec Isabelle Tanakil au festival du French may, à l'alliance française de honk-kong et à Avignon en 2007.

LINDA : VERONIQUE PICCIOTTO

Après des études de biologie où sa préférence se portait déjà sur l'étude des comportements humains, Véronique Picciotto s'oriente vers un terrain plus intérieur d'expérimentation de la nature humaine en devenant comédienne.

Elle suit une formation à l'Atelier International de Blanche Salant sous la direction de Julie Vilmont et Philippe Naud puis participe à la création de jeunes compagnies au sein desquelles elle joue des textes d'Albert Camus, Jean Gabriel Nordmann, Gabriel Arout, Denise Bonal, etc...

En parallèle, elle parfait sa formation lors de différents stages ; notamment sur Shakespeare et Maeterlink avec Marc François à la Comédie de Reims, avec Philippe Minyana au Théâtre Gérard Philippe de Saint Denis, mais aussi avec John Berry, Bob Swaim et Andrej Zulawski lors d'un stage de jeu en langue anglaise.

Elle joue dans de nombreux courts-métrages et dans des sketches pour canal +. Sélectionnée par Xavier Durringer, elle fait partie des jeunes talents de l'Adami en 96.
A la télévision, elle tourne dans "La traversée du Phare" de Thierry Redler, "Le Grand Patron" et "Justice De Femme" de Claude Michel Rome. On a pu la voir dans les longs-métrages "Rire et Chatiment" aux côtés de José Garcia et "Un Château en Espagne" d'Isabelle Doval. En 2012 elle obtient un award aux USA « AWARD OF MERIT » au BEST SHORT festival en Californie pour son interprétation dans le court métrage "SUIVEZ LA FLECHE".

Elle a également donné des cours de théâtre pour enfants à la MJC de Conflans St Honorine et a réalisé dans ce cadre plusieurs mises en scène. En 2000, elle crée la compagnie "Les Séraphins" afin de monter "Petits bonheurs parmi les moins tristes" qu'elle met en lecture au Théâtre 13 puis met en scène et joue au Sudden Théâtre et au Lucernaire par la suite.

Au sein de cette compagnie, elle assiste Marc Saez pour sa première mise en scène et joue dans "Les feux de la Gloire" à Paris au Théâtre 13 et au Théâtre du Chien qui fume lors du Festival d'Avignon en 2002, repris sous le titre "Amour Gore et Beauté" à la Comédie de Paris en 2009.

Véronique prète également sa voix à de nombreuses comédiennes : A.J Cook dans la serie "Esprits Criminels", "Tru Calling", Paula Patton dans "Mirrors", Jessica Szohr dans "Piranha 3D" Naomie Watts dans " Liaison mortelle" "l'amour 6 pieds sous terre", Cynthia Watros dans "Lost", "new york section criminelle", "the closer", Adrienne Frantz dans "les feux de l'amour" et "Amour Gloire et beauté" et bien d'autres encore...

SAID : HELMI DRIDI

Né à Tunis, Helmi Dridi aiguise ses multiples talents au sein de stages d'acteur, de metteur en scène et de danseur sous la direction de : Ezzedine Gannoun, Taoufik Jeball, Christine De Villepoix, Maria Munuz, Ornela et antonio Cots, Lisa Nelson, Pierre Debauche.
Il sort avec un niveau maîtrise en "Jeu et Mise en scène" de L'institut Supérieur d'Art Dramatique deTunis.

Au théâtre il a joué sous la direction d'Ezzedine Gannoun dans "Otages" et "Parlons en Silence", de Moncef Bessamra dans "Electre" et "Nuit D'hiver" (pour lequel il obtient le prix d'interprétation masculine au festival Ali Ben Ayed en 2000), de Lassaad Ben Abdallah dans "Koussouf ou Godot Machine" de Nassim Barhoumi dans "Hayete" et de Fethi Ben Ameur dans "Comédie Carmen".

Au Cinéma, il tourne avec Jean-Jacques Annaud dans "Or Noir", Jacques Malaterre dans "AO, Le Dernier Néandertal", "Fin Décembre" de Moez "Shaharazed" de Moez Kamoun, "Maging-Off" et "Poupée D'argile" de Nouri Bouzid et dans les courts-métrages : "Vers le Nord" de Youssef Chebi, "Rien à Signaler" de Rhidha Tlili, et "Nirvana" d'Amen Gharbi.

A la Télévision il tient le rôle principal du film "Le Sacre de l'homme" et "Carmen" de Jacques Malaterre, il joue également dans "Jesus Project" d'Alex Marengo, dans les séries "Maktoub" de Sami Fehri, "Nwassi" d'Abd El Kader Jerbi, "Layali El-Bidh" de Habib Messalmani

Il danse pour Thomas Aragay dans "Micro Paysages" et pour Imed Jomaa dans "La danse à consommer sans modération".

Helmi a également mis en scène "J'aime l'Afrique" au théâtre El-Hamra et "Zigooo" avec El-Mawred dans le cadre de la rencontre de jeunes artistes arabes.

LIU : ANATOLE THIBAULT

Anatole est né à Séoul en Corée. De nationalité Française, il grandit en France et passé un baccalauréat Littéraire avec Option Théâtre. Il suit ensuite les cours d'art dramatique côté cour et la methode actor Studio, les cours florent, l'atelier théâtral en Commedia dell'arte avec Carlo Bosco, l'escrime la danse le chant et la pantomime avec La compagnie Mystère Bouffe. En 2004, il met en place une association d'artiste baptisée "Atipik production" ayant pour but la creation d'oeuvres théâtrales et cinématographiques.

Au Théâtre on a pu le voir entre autres dans "Les Justes" msc Bartolo Filippone, "Rimbaud et la modernité modern" msc Clément Tokas, "Les dieux de l'Olympe" msc Karima Djelil, "Les confessions d'abraham" msc Mohamed Kacimi.
Il a également fait partie de Démonstrations chorégraphiques sur les arts martiaux et a donné plusieurs representations publiques de l'atelier creation de la Compagnie Mystere bouffe.

A la television on a pu le voir dans "Josephine Ange Gardien", "Pierre 41" real Eric Wong, "La taupe" real Vincenzo Marano, "Léa Parker" real Olivier Jamain, "Navarro" real Patrick jamin...

Anatole participle également a de nombreux doublages de film : "Une nuit à New york", "Game of death", "photo obsession", "Shaolin soccer", etc...

Présentation de l'auteur

L'AUTEUR AMERICAIN : TOM FONTANA

Tom Fontana est un producteur et scénariste américain né le 12 septembre 1951 à Buffalo, New York (États-Unis).

Fontana a écrit et produit de nombreuses séries télévisées, dont Hôpital St Elsewhere, Homicide dont il a écrit de nombreux épisodes et surtout la série Oz qu'il a créée et dont il est le principal scénariste. Il a également mis en scène des pièces de théâtre. Plus récemment il a développé pour Canal + la série "Borgias".
Fontana fut également chroniqueur dans le New York Times, TV Guide et Esquire.
Il a donné des cours dans différentes universités, à Columbia, à l'Université de Syracuse, à l'Université Rutgers et à State University College at Buffalo, où il a suivi ses études.
En 1993 il reçoit un Ammy Award pour le meilleur épisode d'une serie dramatique.

Site officiel : http://tomfontana.com/